Orientation scolaire… Et si on en parlait ?

L’orientation scolaire concerne un grand nombre d’adolescents et de parents. Dès la troisième, la question est posée… Dans quelle filière m’orienter ?

Cette question n’est pas à prendre à la légère… Le choix de l’orientation pour l’entrée en seconde, ou pas d’ailleurs (nous y reviendrons plus tard), est primordiale. Le cursus suivi, la spécialité choisie entreront également en ligne de compte pour la suite du parcours scolaire et professionnel !!

Quand dois-je décider de mon orientation ? Quelle filière et comment la choisir ? Où puis-je me renseigner ? Qu’est-ce que je veux faire plus tard ? Autant de questions que je vous propose d’aborder dans cet article.

scolaire choix

L’orientation scolaire : pour qui, pourquoi ?

La question est abordée très tôt dans le parcours scolaire de l’adolescent. Toutefois, on constate une prise en charge différente selon le niveau scolaire de l’enfant !!

Le système éducatif français se base énormément sur les résultats scolaires. L’orientation est donc fondée en premier lieu sur les notes de l’élève. La question des appétences de l’enfant, et non des parents ou de l’équipe pédagogique (j’insiste sur ce point !!) n’entre que très peu en compte dans la décision d’orientation.

Dès la quatrième, un élève qui présentera des difficultés scolaires se verra proposer un entretien avec le conseiller d’orientation. Les parents seront également invité à donner leur avis sur une orientation, généralement en apprentissage.

Un élève ayant des notes dans la moyenne, poursuivra donc son cursus en filière “classique” et le choix de l’orientation, s’il est proposé, arrivera à l’issue de la troisième, à savoir : filière générale ou technique.

Dans la majeure partie des cas, les élèves ne rencontrant pas de grandes difficultés scolaires se verront proposer une filière générale. Dans ce cas, le choix d’orientation portera plus sur l’option choisie : littéraire, économique ou scientifique. L’orientation sera alors fonction, une fois encore, des résultats scolaires de l’enfant plus que de ses aspirations futures, et encore moins du marché de l’emploi !!

Pour exemple : plutôt bonne élève, j’avais de très bons résultats scolaires en mathématiques et en sciences (surtout en physique-chimie) !! Toutefois,j’aspirais à devenir juge et à faire des études de Droit (même si la filière m’était très méconnue !!). Agée de 15 ans, en 3e, mon professeur de physique-chimie ne comprenait pas mon choix d’orientation (filière économique), il alla jusqu’à convoquer mes parents pour leur faire part de son incompréhension et leur demander de me faire changer d’avis !! Bien heureusement pour moi, ma maman, travaillant pourtant dans la chimie, ne m’a jamais forcé la main, et je l’en remercie encore !!

Et pourquoi un “bon” élève ne suivrait pas un apprentissage ? Cliché me direz-vous ? Malheureusement non !!

Oui nous sommes au XXIe siècle, et pourtant les préjugés sur l’apprentissage restent bien ancrés chez beaucoup d’entre nous.

Chers parents, réveillez-vous !!! L’apprentissage n’est pas réservé aux seuls cancres, il promet de belles carrières pour les élèves assidus et surtout passionnés !!!

Votre rôle n’est pas de vous opposer aux choix de votre enfant, mais de l’accompagner à faire ses propres expériences, ses propres erreurs. Peut-être le choix de la pâtisserie n’est-il pas fondé sur de bonnes choses. Peut-être l’adolescent regarde-t-il trop de télé-réalité ayant orienté son choix. Peut-être, et surement d’ailleurs, n’a-t-il pas pris en compte les contraintes d’un tel métier… Mais peut-être s’agit-il d’une véritable passion !! Une passion qui passera au-dessus des contraintes !!

Accompagnez votre enfant dans sa prise de décision : invitez-le à prendre des renseignements auprès de professionnels du quartier ;

aidez-le à rédiger un petit questionnaire simple pour faire son enquête métier ;

conduisez-le dans un Centre d’Information Jeunesse afin qu’il se renseigne plus en détail sur le parcours à suivre.

Donnez-lui les outils nécessaires pour qu’il puisse choisir SON orientation en connaissance de cause !!

Astuce : nous ne sommes pas à un an près !! Aussi, vous pouvez essayer de “négocier” avec votre enfant afin qu’il termine sa troisième avant de débuter l’apprentissage. En troisième, les élèves doivent faire un stage découverte en entreprise d’une semaine. Il s’agit d’une immersion dans le monde du travail qui pourra être mise à profit pour vérifier et valider le projet d’orientation de votre enfant !!

Petit aparté sur l’apprentissage

Malgré les nombreuses campagnes de communication, la filière apprentissage n’est que très rarement proposée aux “bons” élèves. Et pourtant !!

L’apprentissage présente beaucoup d’avantages dans le parcours scolaire et professionnel. D’une part par le nombre de métiers, parfois méconnus, qui sont accessibles en apprentissage. D’autre part, le système d’apprentissage permet d’acquérir non seulement les compétences théoriques et techniques, mais aussi une expérience professionnelle significative, véritable atout dans la recherche du premier emploi.

orientation scolaire

Après le collège, les jeunes se trouvent de nouveau confrontés au choix de l’orientation en terminale. Pour les jeunes ayant intégrés une filière classique, il faudra, dès le mois de mars, avant même d’avoir obtenu son baccalauréat, réfléchir à la suite à donner !!

Soyons clairs, aujourd’hui en France, le baccalauréat ne suffit pas pour trouver un emploi !! Il est donc essentiel de prévoir une suite, plus ou moins longue, selon ses aspirations !!

Le dossier d’orientation post-bac est à compléter au cours du deuxième trimestre et à transmettre dans cette même période. Autant le dire haut et fort : qu’il s’agisse de grandes écoles, d’un IUT ou d’un BTS, l’admission en études supérieures, QUELQUE SOIT LA FILIERE, ne se fait que sur les résultats scolaires !!! (sous réserve de l’obtention de baccalauréat, bien évidemment !!!)

Seulement là, on se rapproche “dangereusement” de la vie professionnelle… Qui dit orientation scolaire post-bac dit spécialisation et orientation professionnelle !

Au lycée, les élèves sont invités à se rendre à des forums étudiants et forums métiers destinés à leur présenter sur une journée quelques opportunités d’études ou de carrières.

Chaque enfant appréhende différemment son parcours scolaire, et professionnel (quand il y a déjà pensé). L’adolescent se trouve confronté à des choix qui lui sont difficiles car il n’est outillé pour ça. A quel moment de sa scolarité lui a-t-on parlé de métiers, d’études supérieures, de la vie professionnelle ?

 

Quelle filière choisir ?

L’essor des nouvelles technologies ainsi que la prise en compte plus ciblée des besoins des entreprises ont permis de développer un grand nombre de nouvelles filières accessibles dès la seconde.

Là encore, le manque d’information ne permet pas aux jeunes d’avoir une vision globale des possibilités qui s’offrent à lui.

Je l’avoue également, j’exerce depuis 10 ans, et pour autant moi-même je ne connais pas toutes le filières et tous les métiers !!! Mon atout, par rapport aux jeunes qui se questionnent : je sais où aller chercher l’information et comment la chercher !!

Centre d’information et d’orientation, conseiller en orientation scolaire, site dédié tel que ONISEP, ou encore coach professionnel sont autant de ressources que VOUS devez mobiliser !!

Bon courage à tous. Et surtout n’oubliez pas… Si votre orientation n’est pas la bonne, ce n’est pas grave… Vous avez droit à l’erreur, vous avez droit de changer d’orientation !! Ce qui est interdit, c’est de renouveler les mêmes erreurs Clignement d'œil

Alors osez affirmer vos choix, osez admettre que vous vous êtes trompé, il ne sera jamais trop tard pour se réorienter !!!

Recherches utilisées pour trouver cet article :choix cursus scolaire enfant troisième décision des parents non exprimées
Orientation scolaire… Et si on en parlait ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *