Communication interpersonnelle et relations professionnelles

Nos journées sont rythmées par des échanges personnels, professionnels, en face à face, par téléphone, voire par mail.

On ne peut pas ne pas communiquer.

Palo Alto

Dans cet article, je vous propose 3 clés pour développer et faciliter votre communication. 3 astuces à utiliser avec vos collaborateurs, vos clients et même dans votre vie privée

Les filtres de communication

Entre ce que je veux dire, ce que je dis, ce que vous entendez, ce que vous écoutez, ce que vous comprenez et ce que vous retenez, la perte de message avoisine les 80% !
Comment y remédier ?

Astuce n°1 : Assurez-vous de parler de la même chose !

Vous connaissez certainement cette image, selon notre positionnement, nous n’avons pas la même vision d’un élément donné.

Partant de ce postulat, habituez-vous à changer votre perception pour vous assurer de parler des mêmes choses.

Il ne s’agit pas de renier vos idées mais simplement de vous mettre « à la place » de votre interlocuteur pour avoir le même angle de vue que lui ! Puis invitez votre interlocuteur à faire de même.

Il sera donc plus facile pour vous, et pour votre interlocuteur, de comprendre la perception de chacun puis d’échanger sur quelque chose de commun ! Avec cette technique, vous risquez même d’être d’accord sur le sujet 😉

Astuce n°2 : Pratiquez l’écoute

Si l’homme a deux oreilles et une bouche, c’est pour écouter plus qu’il ne parle.

Confucius

Plus précisément, je vous invite à pratiquer ce qu’on appelle en psychologie l’Ecoute Active. De quoi s’agit-il ?

Selon Carl Rogers, psychologue humaniste américain, l’écoute active est une technique de communication qui permet de s’assurer que l’on a bien compris le message de son interlocuteur et le lui démontrer.

Pour pratiquer l’écoute active, il vous faudra en premier lieu prêter attention au langage non-verbal de votre interlocuteur : ses gestes, sa posture, son regard, son visage,…

Deuxièmement, il vous faudra adopter une attitude bienveillante et disponible. Pour commencer, synchronisez-vous à votre interlocuteur.

Vous jouez alors le rôle d’un miroir pour celui qui s’exprime, afin de l’aider à mieux se connaître, se comprendre. 

A votre tour, envoyez à votre interlocuteur des signaux non verbaux : hochement de tête, contact oculaire (notamment pour observer le non-verbal de votre interlocuteur), expressions du visage en adéquation avec le discours de l’autre,…

Puis vous montrez à votre interlocuteur votre intérêt aussi bien sur sa problématique, son questionnement que sur ses émotions et son ressenti.
Faîtes des onomatopées type  » hum, hum « ,  » oui, oui « ,  » d’accord « … Des études ont montré qu’elles amènent à parler davantage !

Les véritables moments d’écoute sont rares : faîtes ce cadeau à votre interlocuteur.

Astuce n°3 : Utilisez le feedback

En management on parle beaucoup de feedback, littéralement « ce qui nourrit en retour ». Mais savez-vous réellement utiliser cet outil ?

Le feedback doit être factuel, court et structuré, utile et gagnant-gagnant !

Selon le message à transmettre, le feedback peut être de 2 types.

Le feedback positif : il salue une compétence, un comportement, une réussite de votre interlocuteur. « Bravo pour ta présentation, claire, structurée, j’ai apprécié tes échanges avec les participants ».

Au sein de l’entreprise nous avons tendance à très peu utiliser ce feedback, pensant que notre interlocuteur a conscience de notre satisfaction… Et pourtant, il est essentiel de communiquer aussi et surtout le positif !

Le feedback correctif : il a pour but d’émettre une critique constructive sur un comportement, un fait à corriger. Il se déroule en 4 temps :

  • Observation des faits concrets et objectifs
  • Expression de votre ressenti en lien avec les faits
  • Ouverture sur un axe de développement, d’amélioration (qu’est ce que tu pourrais faire pour…?)
  • Proposition de collaboration pour trouver des solutions

Plus difficile à manier, il nécessite de vous entraînez encore et encore… Un feedback correctif, même s’il n’est pas très bien fait, sera toujours préférable à des hurlements stériles !

Pour pratiquez le feedback avec plus de facilités :

  • Utilisez le « je » et bannissez le « tu ». Souvenez-vous le « tu » tues !
  • Un feedback doit être mené rapidement, pas une semaine après les faits
  • Le feedback est inutile si votre interlocuteur n’est pas disponible (colère, stress,…)

Les 3 astuces citées dans cette article sont des outils, parmi d’autres, que j’utilise dans mes coaching collectif et mes accompagnements des organisations.

Pourquoi ces 3 là ?
Tout simplement parce qu’ils sont essentiels et complémentaires. Ces 3 astuces constituent un socle fondamental pour développer votre communication au quotidien.

Je compte sur vous pour tester ces outils au quotidien. Utilisez-les, abusez-en, appropriez-les vous, ils sont à vous !!!
Peut-être avez-vous d’autres outils que vous souhaiteriez nous dévoiler ?Venez partager vos retours d’expérience en commentaire ou sur la page FB Magali Daubier – Coach audacieuse

A très vite,
Magali – coach audacieuse
Révélatrice de Vos Talents

Communication interpersonnelle et relations professionnelles
Mot clé :                                    

2 commentaires sur “Communication interpersonnelle et relations professionnelles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :